Article

Palestine - Syrie, Terres de Révoltes : retour sur un weekend d'hommage aux luttes de libération

Cette image n'a pas de description...

L'horreur du génocide en cours à Gaza, point d’orgue de 75 années de colonisation et d’écrasement, résonne aujourd’hui comme un écho aux drames que nous avons connus en Syrie depuis 13 ans. Partout dans le monde, en Palestine, en Syrie, au Congo, au Soudan, en Ukraine, les guerres et les invasions sont les moyens les plus efficaces pour étouffer la colère et les révoltes que les peuples avaient ouvert dans la dernière décennie. 

Pourtant, nous ne nous résignerons pas. Le combat pour la mémoire de ceux et celles qui sont tombé.es et le soutien à ceux et celles qui luttent toujours est un défi à toutes les tentatives d’écrasement dans les esprits et dans les corps de nos justes révoltes. 

Dîner | Weekend à la Parole Errante à l'occasion de l'anniversaire de la Révolution syrienne, Mars 2024

Chaque année, en mars, nous célébrons le cri pour la liberté, celui de la jeunesse, celui du peuple qui affronte sans défense, la machine répressive du régime syrien. Nous répétons inlassablement les slogans portés par la Révolution syrienne, “le peuple veut la chute du régime", et nous nous rappelons les banderoles écrites par Kafranbel.

Cette année, nous avons célébré d'autant plus l’insistance de Sweida à poursuivre la lutte et en nous rappelant les volontés de la révolution et la validité de ses revendications. Cette année, nous avons aussi célébré le peuple palestinien et sa lutte, dans tous les territoires de son exil et bien sûr sur sa terre. Luttant sans relâche contre l’état d’apartheid et la colonisation à Gaza, en Cisjordanie et dans les territoires occupés par Israël. 

Nous célébrons l’audace de continuer à rêver de liberté, suivant notre conviction que la Syrie ne reviendra pas à ce qu’elle était avant mars 2011. Que la Palestine se défera de l’occupation coloniale. Pour nous, rendre hommage aux révoltes et aux résistances des peuples syrien et palestinien est un moyen de rappeler qu'au milieu d'un présent si sombre, il reste toujours un espoir, et son nom est révolution. 

La Syrie et la Palestine

Concert de Osloob et Hareth | Weekend à la Parole Errante à l'occasion de l'anniversaire de la Révolution syrienne, Mars 2024

Nous avons tenté, dans ce weekend, de parler de la cause palestinienne et de la révolution syrienne conjointement. Ca ne devrait pas être difficile ou surprenant car, pour beaucoup des syrien.nes et des palestinien.nes, nous faisons partie de mêmes peuples que les puissances coloniales occidentales ont divisé en plusieurs États. Et que d’un côté, il y a une occupation coloniale, de l’autre un régime totalitaire. Les deux porteurs d'une mission génocidaires. 

Nous avons voulu rappeler aussi que ces années de révolutions nous les avons faites aux côtés de nos frères et sœurs Palestinen.ne.s se soulevant contre le régime à Yarmouk et ailleurs. Que d'eux et elles nous avons appris la lutte pour la dignité et la determination jusqu'à la victoire. Nous avons voulu aussi rappeler et rendre hommage à tous.tes les palestinien.ne.s qui avaient alors crié leurs solidarité avec notre cause. Honte à ceux et celles, ici comme ailleurs, qui essaient de nous diviser et d’opposer aujourd'hui nos combats au nom d’un anti-impérialisme de politicien.ne.s. 

À Paris, nous avons compris ces derniers mois, que malheureusement le chemin est encore long pour faire advenir et assumer un combat commun qui rassemblerait syrien.ne.s et palestinien.ne.s par les mots et par les actes. 

Bien sûr nous aurions aimé voir lors de l'écrasement de notre révolution par les régimes syrien, russe, iranien et le Hezbollah, le même mouvement de solidarité que celui qui se bat pour un cessez-le-feu à Gaza. Nous aurions aimé voir les foules du monde entier défiler dans les rues pour s’opposer aux tortures, aux viols, aux bombardements, aux famines orchestrées par Assad et ses alliés. Aux sièges de Alep, Homs ou de la Ghouta et bien d'autres. Soutenir ces millions de révolutionnaires ordinaires levées contre la tyrannie et pour la liberté. Mais nous savons que pour voir un jour un tel mouvement avec la Syrie ou avec toutes autres justes révoltes, il nous faut continuer à defaire, jour après jour les peurs et les obstacles qui empêchent notre unité. Pour enfin voir advenir cet internationalisme par le bas qui nous manque tant. 

Pour cela, notre boussole est le peuple : à Gaza on a manifesté quand Alep était sous les bombes, en Cisjordanie on a chanté les chansons de la révolution syrienne pendant les manifestations à Sheikh Jarrah, à Idlib on a scandé “Gaza, avec toi jusqu’à la mort” pour le 13e anniversaire de la révolution et pour le ramadan, on y a envoyé de nombreux dons. Malgré tout cela, certain.e.s persistent à nous dire que les choses sont “plus complexe” en préférant des supercheries idéologiques condescendantes ou des calculs politiciens à la voix des peuples sur le terrain.

Face à cela, notre meilleure arme est et restera l'entraide. Loin des instrumentalisation des états occidentaux, arabes, russe ou iranien. C'est ce que nous avons voulu rappeler lors de ce week-end. Nous avons voulu rappeler que si le régime syrien n'a jamais été un allié de la cause palestinienne, les syrien.ne.s, depuis 75 ans se sont toujours trouvé.es au côté de leurs frères et sœurs en Palestine contre la colonisation israélienne. Et qu'ils continueront de l'être.

Weekend à la Parole Errante à l'occasion de l'anniversaire de la Révolution syrienne, Mars 2024
Concert de Sarab | Weekend à la Parole Errante à l'occasion de l'anniversaire de la Révolution syrienne, Mars 2024

Remerciements

Merci à toutes les personnes qui nous ont aidé à faire de cet anniversaire un moment fort, politiquement et humainement. Merci à toutes les personnes à la technique. Aux artistes et intervenant.e.s, bien évidement. Merci à Radio France pour son intérêt dans notre lutte. Merci à la Parole Errante pour l’accueil chaleureux, comme toujours. À nos ami.e.s de Michèle Firk, Festival Ciné Palestine, Interstices, Comité Montreuil Palestine pour leur participation. Merci à la dame du marché qui nous a offert une quantité colossale de menthe et de persil. Merci à Joumana pour la traduction. Merci au public pour leur présence et générosité. Les fonds récoltés seront reversés à une initiative agroécologique en Palestine !

Enfin, merci aux insurgé.es de Sweida, d’Idlib et de partout en Syrie. Merci pour leur courage et leur détermination à maintenir la flamme de la révolution. 

Grace à eux.elles et grace à tous.tes ceux et celles qui se battent pour la liberation, nous garderons l'espoir de voir un jour, en Syrie comme en Palestine, la chute des tyrans. 

Suivez nous sur Instagram !